Maison A

Extension contemporaine en rez-de-jardin d’une maison individuelle

Haute-Garonne 31
  • Maître d'ouvrage : Client particulier
  • Maître d'œuvre : TAA Toulouse | Chef de Projets : Nicolas Wojcik | Assistante Chef de Projets : Audrey Leduc
  • Surface extension : 90 m2
  • Date : Livraison juillet 2020

Photographie : Luc Boegly

Le projet de l’extension de la « Maison A » consiste à réaliser la suite parentale des propriétaires d’une maison individuelle de plain-pied. Les clients souhaitent une extension contemporaine, sans pour autant être en rupture avec la maison existante à laquelle ils sont attachés.

Le volume principal de l’extension, qui reçoit la salle d’eau, le dressing et la chambre parentale, est implanté parallèlement à la maison existante. C’est un parallélépipède de béton préfabriqué au calepinage extrêmement précis. Un volume perpendiculaire, qui joue sur la transparence, conçue sur le même rythme, assure la jonction entre la maison existante et le volume principal de l’extension. Plus qu’un simple couloir surdimensionné, il devient la salle de sport, les larges baies vitrées de part et d’autre du jardin permettent une perspective entre les différents espaces paysagers. Le plan prend ainsi la forme d’un T.

L’acrotère béton de l’extension se glisse sous l’avant de la toiture tuile de la maison existante, la greffe se fait en douceur. Afin de protéger l’intimité de la suite, assurer la protection tant solaire qu’intrusive, une maille en inox déployé vient au droit des volumes en béton, parfaire les volumes des parallélépipèdes. La maille inox va permettre de réfléchir la lumière mais aussi de la filtrer à l’intérieur des pièces à vivre.

Les matériaux intérieurs sont simples et restreints à leurs fonctions. Le chêne clair naturel est utilisé pour les meubles et le cloisonnement. Cela contribue, à la lecture des volumes et de leurs fonctions. Le dressing est un volume cubique de chêne clair, sans aspérité qui assure l’articulation entre les trois fonctions principales, que sont, la salle d’eau, la chambre et la salle de sport.

Le plafond de béton, coulé en place, est simplement lasuré pour réfléchir la lumière. L’inertie des murs va contribuer au confort thermique de la maison, les grilles en métal déployées permettent la ventilation naturelle en été, tout en assurant la sécurité des propriétaires.

Le sol de toute l’extension est en travertin dont le calepinage accentue les longues perspectives quand les portes sont ouvertes, entre la salle d’eau et la chambre. En bout de la perspective de la salle d’eau est implanté sur tout le pignon, la douche à l’italienne, dont les baies vitrées prolongent le regard sur le jardin dans la continuité des monolithes des murs en béton préfabriqué qui détachent le support de la douche en travertin. Les vasque tête bêches sont également en travertin massif, sont posées sur un support en acier inoxydable dont les miroirs double face, font encore un peu plus jouer la réflexion de la lumière et dilatent l’espace.

La référence au pavillon de Barcelone de Mies est très présente, elle est même revendiquée.

Plan de situation Maison A Haute Garonne 31
Plan de situation Maison A Haute Garonne 31
Plan RDC Maison A Haute Garonne 31
Perspective Maison A Haute Garonne 31
Copyright Luc Boegly Maison A Haute Garonne 31
Copyright Luc Boegly Maison A Haute Garonne 31
Copyright Luc Boegly Maison A Haute Garonne 31
Copyright Luc Boegly Maison A Haute Garonne 31
Copyright Luc Boegly Maison A Haute Garonne 31
Copyright Luc Boegly Maison A Haute Garonne 31
Copyright Luc Boegly Maison A Haute Garonne 31
Copyright Luc Boegly Maison A Haute Garonne 31
Copyright Luc Boegly Maison A Haute Garonne 31
Copyright Luc Boegly Maison A Haute Garonne 31
Copyright Luc Boegly Maison A Haute Garonne 31
Copyright Luc Boegly Maison A Haute Garonne 31
Copyright Luc Boegly Maison A Haute Garonne 31
Copyright Luc Boegly Maison A Haute Garonne 31
Copyright Luc Boegly Maison A Haute Garonne 31
Copyright Luc Boegly Maison A Haute Garonne 31
Copyright Luc Boegly Maison A Haute Garonne 31