Tribune du Stade Michel Ricard au Passage

Construction d'une tribune de 450 places assises

Le Passage d'Agen 47
  • Maître d'ouvrage: Ville de Le Passage
  • Maître d'œuvre: Taillandier Architectes Associés
  • Surface: 628 m²
  • Budget: 1,25 M€
  • Date: Livraison 2000

Le terrain de grand jeux doit supporter les entraînements ainsi que les matchs officiels, c’est pour cela que la solution dite « terrafoot » a été choisie.

Implantée à l’extrémité du complexe sportif et à l’arrière de la zone commerciale, il présente une vision générale du haut de l’avenue des Pyrénées.

La boîte rouge du Club House qui vient s’encastrer dans la courbe en se glissant entre les trames, et la rotation résultant de cette nécessité technique et intellectuelle, contribuent à la dynamique du projet. Elle permet ainsi de bloquer l’escalier d’honneur face à l’entrée principale et de se mettre en évidence, posée sur ses pilotis. C’est aussi une façon aisée de repérer l’entrée des vestiaires, et de permettre aux joueurs d’attendre à l’abri. La plate-forme PMR venant se loger, entre le palier d’accès à la tribune d’honneur et la liaison de la boîte du club house à la tribune, est abritée par la toiture de la tribune, utilisant au mieux la confrontation des formes et des structures.

L’entrée principale du stade, avec son auvent métallique et son guichet en béton, prend le contre-pied du parti architectural des tribunes, affectant la rigidité au béton et le mouvement à l’acier, elle se trouve inversée, affectant une forme dynamique au guichet et une plus calme à l’auvent.

Socle en béton préfabriqué prismatique, pour répondre à la solidité de l’usage, celui-ci ancre le bâtiment au sol, afin d’amplifier l’effet de légèreté de la structure métallique abritant les gradins, qui utilise la souplesse de l’acier pour envelopper la façade arrière, protégeant ainsi les spectateurs du vent. Opposition statique et rigide du socle béton, à la dynamique de la courbe des poutres et des biellettes en acier, la couverture étant aluminium. La trame, des poutres métalliques et celle des banches béton sont sur calées sur une trame de 6 mètres entraxes, le calepinage des panneaux préfabriqués respectant cette même trame.

Le projet joue constamment la dualité des formes, des matières, des couleurs, l’opposition et l’interpénétration des trames, des effets statiques et dynamiques.
Plan de situation Tribune Stade Michel Ricard Le Passage d'Agen 47