Plateau Sportif Aguilera

Construction d'un bâtiment associatif et sportif sur le plateau sportif d'Aguilera.

Biarritz 64
  • Maître d'ouvrage : Union Sportive Biarritz (USB)
  • Equipe de maîtrise d'œuvre : Mandataire : TAA | Associé : Les Architectes Anonymes (LAA) | BET : BETEM | Ergonome du sport : Alain Guelfi
  • Surface : 1 725 m2
  • Budget : 2,5 M€
  • Date : Concours en 2019

La plaine des sports est un projet d’envergure pour la ville de Biarritz. Il s’intègre dans une pensée globale de sports santé. Le plateau qui tourne autour des activités existantes (stade, tennis, piste d’athlétisme, JAI ALAI) doit s’ouvrir comme un espace de liberté sans limite entre privé et public.

L’USB est une des associations les plus vielles de Biarritz. Tournée autour des activités du sport, l’association se veut un lieu d’échange intergénérationnel. Pas de clivage social, pas de limite d’âge, pas de culte du corps. L’association est avant tout un lieu de partage et de vivre ensemble, ancrée dans le quotidien des Biarrots. Le bâtiment se doit d’être une expression de l’association et de son fonctionnement. La première intention architecturale est donc de créer un continuum entre l’espace public existant, le bâtiment et ses fonctions sportives. Comme il sera le premier bâtiment projeté de la plaine des sports et grâce à sa position stratégique, il deviendra la tête de proue de la partie Nord de l’aménagement du site d’Aguilera. L’axe qui s’ouvre depuis le BAB, aboutit sur le bâtiment. Grâce à son architecture, il devient un signal. Son implantation permet à la fois la création d’un parvis dans la continuité du parking, mais aussi l’aménagement d’un espace largement planté à l’arrière du bâtiment. Le fait de s’implanter en bordure du site côté parking permet de s’éloigner au maximum des voisins environnants afin de préserver confidentialité et qualité de vie. Cet espace planté est une réserve foncière qui permettra d’accueillir une extension future (piscine). Côté voisins, des arbres de hautes tiges forment un masque végétal qui préserve l’intimité. Enfin, le parvis est un prolongement du sol comme un lien physique sur l’ensemble du plateau d’Aguilera. Ce lieu d’accueil extérieur permet de mettre en perspective le cœur du bâtiment.

Pour assumer l’implantation du bâtiment et la création de deux événements (le parvis et l’espace planté), le bâtiment se développe de manière verticale : A l’Est, un noyau de circulation (ascenseurs et escaliers) dessert les différents étages. L’administration, les salles de cours, de musculation et la grande salle sont positionnés à l’ouest du bâtiment.

Ainsi, au RDC, après avoir traversé la zone d’accueil, l’usager traverse l’aire des vestiaires pour rejoindre le noyau des circulations.

Les salles de sport se développent des niveaux 1 à 3 : Salle de danse, salle de cours collectifs et plateau de musculation. Cette organisation par niveau permet de limiter les nuisances sonores et de flux entre les différentes zones. Au R+4, la grande salle est positionnée de manière à proposer un programme polyvalent qui peut être associé à la terrasse. Cet espace se veut lumineux et propose des volumes généreux : des toitures en sheds permettent de capter la lumière du Nord tout en étant support de panneaux photovoltaïques.

Comme une sculpture de Chillida, le travail de la masse et du vide en façade permet de produire un volume de bâtiment sobre et élégant. Par sa trame assumée, son rythme dialogue avec son environnement. Afin d’assurer l’intimité à l’intérieur du bâtiment et de faire entrer un maximum de lumière, l’intégralité des façades seront largement vitrées avec un claustra en briques blanches qui vient les recouvrir. Ce dispositif créé l’identité forte du bâtiment. Ce claustra permet d’assurer la protection solaire thermique mais aussi visuelle en limitant l’éblouissement. Côté parvis, le rez-de-chaussée est transparent : il instaure un dialogue visuel entre l’intérieur de l’équipement et le domaine public. Les frontières entre domaine public / domaine privé disparaissent au profit d’une invitation de l’usager à entrer dans le bâtiment.

Des matériaux simples et harmonieux sont privilégiés dans la composition de la façade : la structure en béton est apparente et découpe la façade en un quadrillage tramé. Entre les éléments structuraux vient prendre place le claustra de briques blanches. En second plan, des menuiseries métalliques sur l’extérieur et en bois sur l’intérieur permettent un apport optimal de lumière. Sur la façade arrière du bâtiment, un matériau transparent opalescent permet de capter la lumière de manière diffuse dans les circulations : la confidentialité des usagers est préservée.

Visualisation architecturale : L'Atelier des Chimères

plan de situation plateau sportif Aguilera Biarritz 64 USB
plan de masse plateau sportif Aguilera Biarritz 64 USB
axonométrie plateau sportif Aguilera Biarritz 64 USB
perspective plateau sportif Aguilera Biarritz 64 USB
perspective plateau sportif Aguilera Biarritz 64 USB
perspective plateau sportif Aguilera Biarritz 64 USB