Théatre du Capitole

Rénovation de la cage de scène et agrandissement de la scène du Théatre du Capitole

Toulouse 31
  • Maître d'ouvrage: Ville de Toulouse
  • Maître d'œuvre: Taillandier Architectes Associés /F.Benet
  • Surface: 2280 m²
  • Budget: 6,7 M€
  • Date: 2004

L’îlot du Capitole est constitué au XVIème siècle par un certain nombre de bâtiments sans plan d’ensemble, séparés les uns des autres par des cours et des jardins et flanqués d’édifices particuliers ou de masures des quatre cotés.

C’est à la fin du XVIème siècle que commence les grands travaux qui vont contribuer à modifier considérablement la morphologie du bâtiment. C’est à cette période que fut aménagée une salle de spectacle, appelée au XVIIème siècle « la comédie ». Cette salle vit Molière en représentation.

Des aménagements successifs, création de loge en 1671, puis en 1737 transformèrent cette salle en théâtre. L’ouverture au public a lieu en 1737. Vint ensuite la construction de la façade du Capitole par Guillaume Cammas qui permit d’intégrer le théâtre dans le volume de l’ensemble du bâtiment.

En 1817 la salle est reconstruite en totalité. En 1835 une nouvelle et complète transformation de la salle a lieu. En 1884 est entrepris la construction de la façade arrière du bâtiment que l’on connaît actuellement en lieu et place de vieilles constructions.

En 1917 le feu détruit la totalité de la salle, à l’exception du vestibule et du grand escalier. La nouvelle salle ainsi reconstruite en 1923 est plus spacieuse et plus allongée. Les équipements scéniques de la cage de scène actuelle sont de cette époque. 

La dernière rénovation date de 1996 et a concerné la totalité de la salle et des parties publiques du théâtre. 

Comme le constate cette introduction, le théâtre est l’un des bâtiments publics de Toulouse qui a le plus fait l’objet de rénovation et de transformation. Notre intervention présentée ci-après se veut beaucoup plus modeste et répond avant tout à des exigences fonctionnelles et de sécurité. Il s’agit de la rénovation de la cage de scène du théâtre du Capitole. Le projet prévoit son remplacement et sa surélévation afin de permettre un fonctionnement optimum sur le gril. 

L’intervention dans une partie de l’édifice historique et emblématique du Capitole en cœur de ville, un planning de réalisation extrêmement court et la présence du tunnel du métro ont guidé la conception de ce projet. La rectification du mur du lointain pour l’agrandissement de la scène a nécessité la dépose intégrale de la charpente et de la couverture.

La refonte et la rectification du mur du lointain augmentent la profondeur de la scène, permettant ainsi d’éviter la disposition parasite du décor. L’augmentation de la profondeur de la scène permettra une meilleure disposition des décors. La création d’un accès spécifique aux décors rendra sa fonction première à cette issue de secours, aujourd’hui lieu de stockage des décors. Le deuxième dessous se trouve au niveau du fond de scène actuel. Latéralement à la scène se trouveront les locaux de service. La création de ces espaces permet de libérer complètement le dessous de scène. Nous avons disposé au premier dessous toute la partie nécessaire aux musiciens. Le niveau de ce premier sous - sol correspond à celui de la fosse d’orchestre. Nous avons pensé qu’il était judicieux de les regrouper.

Les locaux affectés aux musiciens sont leurs vestiaires, hommes et femmes, un déambulatoire de sortie de fosse d’orchestre, des locaux de stockage temporaires ainsi que des sanitaires. L’emprise de la scène peut être occupée d’un plancher technique ou peut être laissée libre d’occupation. De cette façon, en combinaison avec le deuxième dessous, nous trouvons la hauteur optimale demandée. Le rez-de-chaussée sera partiellement surélevé pour permettre la création d’un “ deuxième dessous “ et pour se tenir à hauteur de la scène dans un souci de relations optimales. Tous les espaces vont être optimisés de façon à garantir à long terme leur affectation et réduire au maximum les encombrements inévitables et gênants. Ainsi nous avons disposé latéralement à la scène l’espace atelier et rangement des petits décors. De cette façon nous libérons les circulations. Cet espace est directement accessible depuis la scène et la rue. Il permet une liberté totale de l’espace de scène.

Le cinquième étage est un des sièges des modifications techniques les plus importantes. Nous y trouvons toute la partie nécessaire aux armoires de câblage du local gradateur. Ce niveau est complètement remanié. Au sixième niveau, le gril et le faux-gril sont surélevés. Leur mise en place dans le couvert nécessite que la charpente et la toiture soient complètement revues.

La réfection de la cage de scène a rendu possible sa surélévation, permettant d’optimiser le fonctionnement du gril et de créer un local moteur. Pour éviter la superposition des intervenants pendant le chantier et pour garantir les délais, les locaux supplémentaires demandés par le programme ont été créés en sous-sol à côté des dessous de scène. L’ensemble des équipements scéniques (gril, porteuses, coursives, rideaux et tentures) a été remplacé.

Le profil courbe de la toiture lui permet de s’inscrire derrière la façade principale, tout en rondeur, et le choix du matériau zinc lui confère légèreté et discrétion. La cage de scène ainsi rénovée constitue un outil de travail moderne au service de la création artistique toulousaine.

Le théâtre du capitole, nous l’avons déjà évoqué est sans doute le bâtiment municipal qui a fait le plus souvent objet de modification et transformation depuis sa création. La seule intervention visible est le remplacement de la couverture de la cage de scène. Ce remplacement est l’occasion d’harmoniser les éléments de couvertures existants (tuiles, zinc). Elle nous permet également d’harmoniser l’ensemble des équipements techniques se trouvant sur le toit.

Nous avons retenu un profil de couverture courbe s’inscrivant derrière la façade en pierre et en retrait par rapport à la façade principale de façon à être très peu visible depuis la rue.

La couverture cintrée permet ainsi d’obtenir un profil tout en rondeur qui s’intègre à l’ensemble sans s’imposer. Sa hauteur est strictement guidée par le gabarit du matériel scénique qu’elle vient couvrir.

L’architecture du bâtiment est respectée notamment pour les quelques transformations d’ouvertures de façade.

Plan de situation Théâtre du Capitole Toulouse 31